Top 10 : les traits de personnalités des entrepreneurs

par | Oct 30, 2017 | Entrepreneuriat

Existe-t-il un « profil type » entrepreneur ?

 Aujourd’hui, 1 français sur 3 envisage de créer ou de reprendre une entreprise. Une étude menée par OnePoll pour Vistaprint a été réalisée ce mois-ci auprès de 500 chefs d’entreprises (de 0 à 49 salarié(s)), afin de déterminer si les entrepreneurs à succès ont des traits de personnalité en commun. Car ils sont 84% d’entre eux à estimer que pour réussir son projet, il faut disposer d’un certain type de personnalité.  Quels sont alors ces 10 traits de personnalités les plus répandus ?

1- Être indépendant(e)

Pour 58% d’entre eux, il faut savoir être indépendant pour réussir son business. C’est même souvent l’une des principales raisons qui poussent une personne à se lancer dans un business : l’indépendance rime souvent avec liberté. Être maître de son temps, ne plus avoir à obéir à un ordre supérieur venant d’un patron ou responsable : ces critères en font rêver plus d’un. Mais l’indépendance rime surtout avec responsabilités et organisation : un entrepreneur doit savoir s’organiser pour réaliser les multiples tâches de son quotidien, et il en est pour le grand nombre d’entre elles, le principal responsable.

2- Être travailleur(se)

Si l’on s’intéresse de près ou de loin à l’entrepreneuriat, ce trait de personnalité n’est pas une grande surprise. Pour 56% des entrepreneurs, il faut être un grand travailleur dans l’âme. Comme me l’a expliqué dernièrement une entrepreneur : « Tu souhaites devenir entrepreneur ? Dans les 2 ans à venir, attends-toi à vivre sans salaire (fixe du moins), et à travailler 2 fois plus qu’un salarié ». C’est en effet souvent le cas : lorsque l’on se lance dans un projet, il ne faut pas espérer pouvoir compter les heures de travail !

3- Être digne de confiance

Pour voir son affaire prospérer, 55% des entrepreneurs interrogés estiment qu’il faut être « digne de confiance ». Cela concerne la confiance que l’on établit avec nos prestataires, salariés, et clients… En effet, une entreprise à succès est toujours une affaire d’équipe. Difficile d’imaginer un entrepreneur totalement isolé réussir dans son coin, sans le moindre contact avec quiconque. Tout entrepreneur est amené à travailler pour ou avec autrui : la confiance est donc primordiable pour fidéliser des clients ou entretenir des relations solides avec ses partenaires et salariés.

4- Être curieux

45% des entrepreneurs estiment qu’il faut être curieux pour être un bon entrepreneur. Un entrepreneur curieux est en effet un professionnel constamment en éveil, qui n’a pas peur de sortir de ses sentiers battus et de se remettre en question face à d’autres savoirs, certitudes ou avis. Réaliser un projet sans même se tenir au courant des nouveautés ou innovations dans son domaine semble être plutôt suiscidaire. Il faut donc rester à l’affut des nouveautés, et être curieux est une qualité non négligeable pour le faire naturellement, sur le long terme.

5- AIMER APPRENDRE

Nous pouvons lier ce trait de personnalité au précédent : être curieux est synonyme d’apprentissage et de remise en question au quotidien, alors mieux vaut aimer apprendre ! Peu importe le domaine dans lequel vous êtes aujourd’hui : il va sûrement être amené à évoluer. Dans notre société actuelle, tout est en constante évolution. Un entrepreneur doit donc aimer un minimum apprendre car cela fera partie de son quotidien. Et c’est une bonne nouvelle : imaginez un travail sans aucun apprentissage ni évolution, il est plutôt synonyme de routine et même d’ennui non ? Apprendre au quotidien est l’une des clés de la réussite !

6- êTRE FIABLE

Être fiable, c’est être une personne sur qui les autres peuvent compter ou dont ils peuvent dépendre. En tant que responsable, manager ou partenaire d’affaire, cela semble être donc une qualité indispensable. Tenez donc vos promesses, soyez ponctuel, honnête et digne de confiance, cela ne pourra être que bénéfique pour votre business. 

7- être déterminé(e)

42% des entrepreneurs estiment qu’il faut être determiné pour arriver à bout de son projet. L’idée est en effet qu’une « belle intention » ne suffit pas, lorsque l’on décide de se lancer dans un projet, il faut s’y consacrer réellement : s’engager, oser, ne pas baisser les bras ni perdre patience. Comme l’explique Malcolm Gladwell dans son livre Outlier, l’une des clés de la réussite est d’accepter de passer 10 000 heures à pratiquer son « art ». Les plus grands entrepreneurs de cette décénie doivent leur réussite en grande partie à leur détermination sans faille, et non forcément à une « idée de génie ».

8- Être passionné(e)

A noter que pour les moins de 34 ans, le plus important trait de personnalité est d’être passionné (et déterminé), contrairement aux entrepreneurs plus âgés pour qui la passion arrive seulement en 8ème position. La passion peut être vue comme une énergie inépuisable qui pousse une personne à aller au bout de son projet, sans s’attarder sur les contraintes qu’ils rencontrent. Un homme passionné par son travail n’a pas vraiment le sentiment de travailler car il a non seulement trouvé sa voie, mais aussi une manière de s’épanouir personnellement au quotidien, dans son travail.

9- Être intègre

L’honnêteté revient dans ce classement, après la nécessité d’être « fiable » et « digne de confiance ». Un entrepreneur en temps de crise aura en effet par exemple, plus de facilité à motiver ses équipes sur le long terme s’il est intègre et que ses employés lui font suffisamment confiance. Idem pour ses partenaires d’affaires ou clients.

 

10- Être tenace

En tant qu’entrepreneur, être tenace, c’est résister et tenir face aux difficultés. Continuer à travailler d’arrache pied pour son projet malgré toutes les difficultés rencontrées. Ne pas baisser les bras et rester déterminé : c’est le dernier trait de personnalité de ce classement. N’abandonnez jamais. Une porte se ferme ? Passez par la fenêtre. 😉 La tenacité se travaille : même si vous ne l’êtes pas dans votre quotidien, vous pouvez devenir réellement tenace en gardant en tête cette idée que rien n’est acquis, et que peu importe les difficultés, il y a toujours une solution.

En quelques mots : l’enfance, l’humour, le décalé. C’est le « langage des anti-héros maladroits« , pour faire rire et faire face (peut être inconsciemment) au pessimisme ambiant. Un peu comme le film OSS 117, l’objectif est de faire sourire, rire, avec une authenticité réelle. Ce genre de publicité fonctionne particulièrement sur les réseaux sociaux, ou l’humour est souvent très largement partagé.

De Isabelle COUGNAUD, consultante nantaise en communication et marketing digital.